Partenaires

CNRS


Rechercher


Accueil > L’IST pour vous servir

A qui appartient le savoir ?

Le Monde - 28 févr. 2013

par Isabelle Gouat - publié le

"Le système est dramatique car publier dans des journaux à haut facteur d’impact devient un objectif en soi, et cet objectif nous prend beaucoup de notre temps au détriment de nos recherches, explique Perrine Ruby (Centre de recherche en neurosciences de Lyon). Dans la configuration actuelle, de telles publications sont indispensables pour obtenir des financements de projets, et cela compte aussi beaucoup dans les évaluations des chercheurs et des laboratoires. Cette organisation rend aussi très difficile la publication de résultats négatifs, ce qui est un biais énorme."